« Tomber » amoureux de ses chansons !

Mieux connu sous le pseudonyme de O, choisi pour « son côté parfait, sa symétrie, et parce qu’il symbolise une forme d’éternel recommencement », Olivier Marguerit a dernièrement sorti un album intitulé « A terre ! ». En référence à l’une des chansons composant son album, inspiré de celles de Daniel Balavoine, chanteur qui écoutait sa mère. Celui-ci placé sous le signe de l’amour et de ses travers.

Dans son précédent album, O avait composé la totalité de ses titres chez lui, accompagnés des nombreux instruments qu’il maîtrise, la guitare, la basse, la trompette, entre autres. Pour celui-ci, le chanteur pilier du groupe Syd Matters a décidé de nous présenter un nouveau chef d’œuvre, avec cette fois plus de moyens de production. Pour nous offrir des morceaux à l’écoute encore plus agréable. Tellement agréable qu’ils nous emmèneraient presque dans un autre univers, le sien, poétique et sensible à la fois, où brille un Soleil de charbon. Bercés, comme sur ce bateau, au rythme de ses rimes et jeux de mots.

Dans certains de ses airs comme dans « En chute libre », le chanteur de quarante ans est accompagné d’un chœur de trois femmes qui commentent ses dires. Ce qui rend les histoires qu’il nous raconte d’autant plus humoristiques. Car oui, l’artiste à la voix haut perchée nous livre son intimité dans ce nouvel album, toujours avec une touche d’ironie et avec la légèreté d’un  oiseau de nuit.

Alors si lui ne sait déjà plus son nom, tel énoncé dans « Tu sais je ne sais plus ». Le sien commence, au contraire seulement  à être gravé dans la pop française.

Louise BOUREL Seconde 8, Lycée Sainte-Marie à Beaucamps-Ligny