Les Soundreporters et Hippocampe fou (79)

L’objectif ? Proposer à des lycéens de s’investir durant toute une saison dans l’activité d’une salle de concerts et les sensibiliser aux musiques actuelles  en endossant le rôle d’apprentis journalistes !

24 élèves de 2nde option Arts du son du lycée Jean Macé sont initiés aux techniques du journalisme afin de réaliser sur une saison/une année scolaire des interviews, reportages photos, reports d’ambiance de concerts, etc. avec le Camji à Niort.

En janvier, les élèves ont rencontré Hippocampe Fou, lors de son passage dans la salle niortaise.

Ce 26 janvier 2017 nous avons eu la chance d’interviewer Hippocampe Fou, un rappeur Français . Il est accompagné sur scène de son acolyte Céo. Cette rencontre a eu lieu dans le cadre de l’opération Chroniques Lycéennes à laquelle les Sound Reporters participent cette année. Hippocampe Fou fait partie de la sélection 2016/2017 et le Camji est également partenaire de l’opération cette année.

Sound Reporters : Pourquoi trouve-t-on des dessins sur vos pochettes ?

Hippocampe Fou ne voulait pas montrer son visage afin de mettre en avant sa musicalité, son univers aquatique et céleste et d’inviter les gens à y entrer. C’est d’ailleurs Céo qui a mis en page le travail de Denis Dubois sur l’album Aquatrip.

Sound Reporters : Quel message voulez-vous transmettre à travers le titre « Chasse aux sorcières » ?

“Son but est de créer une remise en question sur la religion, les sujets tabous comme l’avortement, l’abandon d’enfants mal-formés…  C’est un peu donner la parole aux gens qui sont croyants à travers la voix de l’inquisiteur, en essayant finalement de ne pas trop prendre part”. Cela lui permettait de mettre cette histoire dans le contexte de la renaissance pour parler de quelque chose qui est encore actuel et qui pose toujours problème. Ce morceau a été écrit un peu avant les attentats de Charlie Hebdo et le mot obscurantisme qui a été beaucoup employé par les journalistes est présent dans ce texte.

Retrouvez l’intégralité de l’interview sur le site des Soundreporters : ici