RENCONTRE FESTIVE AVEC DANY BUCKTON TRIO AU LYCEE

Lundi 20 mai 2019, midi, Dany Buckton et ses deux musiciens, Côme et Thibault, arrivent au lycée Sainte-Marie à Beaucamps-Ligny…Ils viennent faire la connaissance de nos 5 classes de lycéens durant une après-midi festive organisée par la professeure documentaliste, Valérie MARTINAGE en collaboration avec leurs professeurs de français Mme DILLIES et Mme DAMIE.

Dans un premier temps, une rencontre a lieu au CDI avec 6 représentants de chaque classe participante pour un temps d’échange entre les lycéens et le Trio. Après la lecture de la chronique de Lucas, les questions fusent…pourquoi avoir choisi ce nom de scène ? Le prénom Danny est inspiré du roman Tortilla flat de John STEINBECK et Buckton est la ville natale des Anderson, héros du célèbre roman de Boris Vian J’irai cracher sur vos tombes.

Pas de doute…nous avons affaire à des lettrés !
Puis, certains s’interrogent sur le choix d’une chanson une bonne guerre pour participer au prix Charles Cros des lycéens…C’est une chanson emblématique du groupe puisqu’elle figure sur leurs deux albums. Elle a toujours évolué musicalement et demeure toujours criante d’actualité…c’est un cri de colère et d’agacement à propos des informations diffusées sur les chaines de télévision…
Ce groupe n’est pas cloisonné dans un style musical précis : du free jazz au rock sans mépriser le rap qu’il considère très précurseur, à la pointe de la technologie musicale avec le sens de la formule…Aucun morceau ne se ressemble dans Argentique.

Dans un second temps, le groupe se prépare pour 1h30 de concert au foyer du lycée où les attendent les 150 élèves ayant participé au projet des chroniques lycéennes.
Le concert débute par la grenouille, histoire de faire coasser nos lycéens…Chansons engagées, textes travaillés aux connotations coquines parfois déroutantes, assurément ce groupe est le digne héritier de Georges BRASSENS.

Gagné, ils ont touché le coeur de nos lycéens !

Après le concert, lycéens et musiciens se retrouvent autour s’un verre afin de se livrer au jeu du selfie et d’échanger de façon plus individuelle avec les musiciens.
Ce fut une belle rencontre qui restera gravée dans les souvenirs de nos lycéens et de leurs professeurs.
Valérie MARTINAGE, professeure documentaliste.