Le Lycée Sévigné visite le Forum de Charleville-Mézières

Jeudi 11 octobre 2018, les groupes d’enseignements d’explorations « arts du son » et « littérature et société » ont visité le Forum de Charleville-Mézières.

En premier lieu, les élèves ont visité la salle de concert, le katering, les loges et les bureaux.
Dans un deuxième temps, le régisseur  de la salle est intervenu pour expliquer la catégorisation des bâtiments dédiés à la diffusion de spectacles. Il a expliqué que le Forum constituait un bâtiment de catégorie 3 et de type L + N (L désignant les spectacles, les conférences et la culture et N désignant la nourriture). Les questions de sécurité et de sûreté ont également été abordées.

Ensuite, le régisseur a développé les problématiques techniques. Il a notamment communiqué au sujet du son et de la lumière. Au Forum de Charleville-Mézières, les projecteurs sont accrochés sur un point autoporté et motorisé. Le système de sons Linaray (grappe de raisin) permet d’envoyer la même qualité de son sur toute la salle. Ces équipements apparaissent comme des équipements génériques qui correspondent aux demandes habituelles des artistes, conformément aux plans de scène qu’ils communiquent.

Le régisseur a expliqué son métier en le comparant à celui de chef d’orchestre, dans le sens où il doit avoir une connaissance de nombreux dispositifs et paramètres artistiques, techniques, administratifs, …

Il a élargi son discours en montrant la spécificité des métiers du son et de la lumière dans une salle de spectacle, d’où des formations spécifiques proposées par des écoles d’ingénieurs notamment. Il a insisté sur l’importance de la maîtrise de la langue anglaise dans ce secteur d’activités.

 Le régisseur a exprimé l’idée que les métiers de la musique sont chronophages et induisent une passion pour la musique.

Pour assurer la billetterie, la gestion du bar, …, une équipe d’environ 15 à 20 bénévoles est nécessaire lors des concerts.

Des subventions sont versées à des associations telles que le FLAP (Cabaret vert), Sapristi, … , pour proposer des artistes et organiser des concerts au Forum. Chaque association développe un répertoire stylistique particulier, rock, rap, électro, …

 Dans cette logistique, le programmateur est chargé de mettre en adéquation des données artistiques avec les attentes du public.

En prolongement de ce discours, les métiers liés à la communication dans la musique ont été exposés.

Le Forum défend un art de vivre et une liberté, dans le même esprit que les festivals libres.

Un échange avec les élèves s’est construit autour des attentes du public ; des répertoires écoutés, de l’envie des jeunes d’aller au concert en dépit des propositions musicales véhiculées par les réseaux sociaux (Youtube notamment). La responsable des musiques actuelles pour la communauté d’agglomérations Ardenne Métropole a insisté sur l’importance de se confronter aux œuvres, de développer sa curiosité et son esprit critique pour aiguiser son sens artistique.

Le débat s’est clôt par la mise en valeur de la notion de citoyen, de l’implication des jeunes dans le milieu associatif, dans l’optique de participer aux choix culturels opérés dans le cadre des politiques culturelles d’un territoire.