Elle nous dupe tous

Amour trahi, amour déçu, amour destructeur ou au contraire amour heureux et épanoui, combien connaissons nous de chansons qui en parlent ? C’est un sujet qui occupe l’esprit de chaque individu, de chaque être, il est universel. On pourrait croire que Pomme est comme tout le monde, et que sa chanson ne se différenciera pas des autres, pourtant c’est tout l’inverse. La puissance de sa chanson J’suis pas dupe  résulte d’abord du contraste entre sa voix douce et ses paroles dont le sens caché nous surprend. 
Son histoire, car on peut tout à fait imaginer que c’est son histoire, peut paraître banale ,mais
elle est racontée de manière à captiver l’attention du public.
Les instruments utilisés, guitare et percussions, mêlés à la voix de la chanteuse, donnent un style folk et doux à la chanson.
Pourtant les paroles sont loin d’être positives. Le « beau parleur » rongé par son ego en prend pour son grade dans la chanson. Pomme réussit à transmettre sa déception face à ce « menteur égocentrique » sans crier ou pleurer. Tout est douceur, tout est romantique en apparence. Mais comme le montrent le violon à la fin et les paroles lourdes de reproches, surtout celles du refrain qui rejettent la violence des mensonges, ce n’est qu’une apparence. Oui, elle nous dupe tous.

Morgane Folliard ; Lucile Ribes. Lycée Victor Hugo, Lunel